C’est à dire louer une chambre dans un logement occupé par son propriétaire, avec qui vous partagez cuisine, salle de bains, etc. Les tarifs des locations de ces logements sont plus élevés que ceux des résidences universitaires du Crous. Certains sites permetent aux locataires d’être contactés directement par les bailleurs qui s’engagent à louer leur chambre sans aucun frais d’agence. Sous-louer un logement du secteur privé sans autorisation du propriétaire est risqué, mais sous-louer (fréquent !) un logement HLM est carrément de l’inconscience totale. Rien n’interdit bien sûr une location nue mais, outre un régime juridique moins souple, elle ne bénéficie pas des mêmes avantages fiscaux. Des milliers de locations meublées réservables en ligne Sinon si vous voulez parler de la fiscalité de la location meublée, Louer une chambre ou un appartement sur Airbnb ou Booking demande à chaque fois de gérer les réservations, de recevoir vos hôtes, de nettoyer les lieux, de faire des (petites) réparations, de résoudre des tas de problèmes. Il y a aussi les plaintes potentielles des voisins qui sont dérangés par des locataires indélicats, ou qui voient leur immeuble envahi par des locataires différents chaque jour, et qui craignent donc parfois à juste titre pour leur sécurité.